Pourquoi s’interdire les 3 C ?

3C interditVoilà que je développe un point issu de l’article précédent ( Les Grands Interdits ) et qui mérite effectivement un billet à lui seul que voici.

Donc pourquoi s’interdire les 3 C ?

Fallait-il vraiment que je développe ? Rien que pour toi, qui fait semblant de ne pas voir l’évidence car complètement épris d’une personne interdite :

La/le collègue

Ces histoires, même si elles peuvent être super fun à court terme, finiront mal en général (c’est pas moi qui le dit mais les Rita Mitsouko). Mais manque de bol (dû à votre manque de discernement) vous serez collé 50% du temps avec une personne que vous n’aurez plus forcement envie de voir. Une fois votre petite aventure terminée, il faudra continuer de vous croiser au travail, jour après jour, parfois même collaborer, le tout en ignorant les regards noirs et en évitant de s’insulter salement du coin des lèvres comme des collégiens immatures. Ah l’ambiance sera merveilleuse au travail, et vous serez curieux de voir si cela a une influence sur votre productivité.

La/le colloc’

Les  autres 50% du temps, c’est avec cette personne que vous les passerez. A la fin de l’aventure, ce sera certainement très intéressant d’un point de vu sociologique, de voir défiler les nouvelles conquêtes de votre colocataire et de les entendre malgré vous toute la nuit à travers les murs en papiers qui cloisonnent votre appartement. Décidément, vous éprendre de votre colloc’ c’était l’idée du siècle !

A terme, pour un court moment de plaisir avec l’une ou l’autre de ces deux personnes, vous devrez alors déménager ou démissionner, ou les deux si vous êtes vraiment stupide et vivez avec votre collègue. Vous n’aurez d’autre choix que d’aller couler paisiblement vos jours dans une secte radicale ! C’est vraiment ce que vous voulez ? Vraiment ?

La personne en couple

Voilà que vous vous interrogez sur le pourquoi de la personne en couple. Vous n’avez donc aucun sens de l’éthique et de la déontologie sociale, bravo.

Mais visiblement vous n’assumez pas entièrement votre rôle de sale *insérer ici l’insulte appropriée à l’humeur du jour*, car trouvez des prétextes absolument magistraux pour excuser votre conduite absolument inqualifiable. Bref, c’est mââââââââl !

J’en ai déjà entendu certains me dire que la personne qui fait battre leur cœur est en couple et « malheureuse, ça se voit, c’est juste qu’elle ne s’en rend pas compte ou ne se l’avoue pas ». Les amis, que c’est beau, et que vous êtes chevaleresques, et que vous êtes bien sots.

Primo, c’est probablement faux. Votre jugement est troublé par votre attirance pour cette personne, vous êtes certainement l’observateur le moins bien placé pour juger de la situation.

Secundo, si toutefois, vous avez raison, vous semblez sous-estimer la satisfaction que certains trouvent dans leur propre malheur, dans lequel chacun aime se rouler de temps à autre, tout comme le porc dans la fange. Oui, vous devez apprendre que même si la situation est parfois incompréhensible vue de l’extérieur, votre cible doit pourtant bel et bien y trouver son compte.

Si ça n’est pas le cas alors, rassurez-vous, tout n’est pas perdu. Si la personne est effectivement malheureuse et mentalement équilibrée, sa relation de couple s’étiolera toute seule, pas besoin de vous pour ça. Vous pourrez alors vous réjouir du malheur et de l’accablement moral de votre ami(e), n’est-ce pas simplement merveilleux ?

J’en ai également déjà entendu dire que tant qu’ils ne rencontraient pas le copain ou la copine de leur cible, il/elle n’existait pas et la voie était libre. Raisonnement fallacieux par excellence mais vous seriez bien ridicule si vous fermez les yeux le jour ou votre cible vous présente sa moitié.

Une autre excuse délectable consiste à affirmer que c’est à chacun de gérer ses cas de conscience. Pour vous qui n’en avez visiblement pas c’est effectivement une excuse facile mais valable ! Avec ce genre de logique, la vie prend une  tournure déconcertante tant elle devient facile. Vous pouvez alors tenter de séduire qui bon vous semble, les conséquences sont à la charge de la personne engagée qui n’aurait sans doute jamais dû céder … c’est d’ailleurs uniquement de sa  faute à elle, et elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même !

Cependant, si votre cible en couple vous saute dessus la première, ma fois, vous restez humains et sincèrement, vous aurez toutes les raisons du monde pour vous le pardonner ! Prenez tout de même garde …

Vous vous êtes libre de tout effet néfaste dû à vos actes malveillants de briseur de couple. Mais veillez toutefois à ce qu’une retombée s’appelant « mon copain, il fait 2 mètres et est champion de taekwondo » n’écrase pas une subtile conséquence sur votre nez. On ne sait jamais.

Les 3 C. Ces êtres intouchables avec qui « ça aurait pu être très sympa » mais dont il vaut mieux ne rien faire parfois pour de multiples raisons qui semblent bien convaincantes …

… et pis bon, pour tout le reste, il y a le principe n°4.

Un commentaire pour “Pourquoi s’interdire les 3 C ?

  1. SuperBequille

    Faux, Faux et Artichaux!!

    Calomnies, Balivernes, et Saperlipopette
    seront maître mots en juxtapositions à ces 3C.

    Premièrement, le Collègue.
    Le monde de l’entreprise est perçu comme un enfert sordide, un monde parallèle où le jugement du malheur des uns vous amène à flirter avec le bonheur des autres.
    Ce monde est grand et vaste. Pour certain, le salon de l’ésthétique, pour d’autre un océan de connerie.
    Ce qui est sûr, c’est que certains auront la chance ( du point de vue de mon argumentation ) d’être dans une grande entreprise. ndlr IGH : immeuble de grande hauteur . C’est à dire pouvant
    receuillir un nombre assez important de personnel, de toilette et local poubelle insalubre.
    Ainsi, vous pourriez avoir un collègue travaillant dans un autre service, dans un autre étage, et effecutant une tâche complètement différentes de la votre. Ainsi, vous ne le verrais, si vous avez
    de la chance que lorsque 2 des 3 ascenseurs sont en pannes pendant plus de 2 mois.
    Autre argument que je tiens à soulever, avant ma jupe à la vue de mon collègue : la préconnaissance.
    Nombre de jeune, vaillant et pieux embauchés ont pu effectué un stage: ( Un stage est le plus souvent une période de formation, d’apprentissage ou de perfectionnement qui dure quelques jours à
    plusieurs mois dans un lieu adapté : sur un bureau le plus souvent)
    Or, jeunes étudiants que nous étions, l’esprit d’équipe ne fait point de doute, c’est une évidence voir une faille.
    Oui! nous arrivons ainsi avant de tomber dans ce nouveau monde entreprenarial où nous semblons être persecuter par tout mouvement étranger.
    Ainsi,dans une esprit étudiant du monde des stagiaires, les méandres des happy hours vous poussent à bécoter votre voisin de table, qui plus est , votre pote, qui plus est votre collègue; ceci dans
    un cadre totalement pluridisciplinaire puisque vous êtes également simple stagiaire, et que vous avez soif d’apprendre.
    C’est alors que votre corps se détache de votre esprit. Puisque ce dernier se trouve toujours dans un état étudiant. ( votre corps étant bien évidemment dans l’entreprise).
    Et puis il faut aussi savoir choisir ses collègues de coprs et ceux d’esprit!
    Un John dans une entreprise aura dompté la machine à café, comme cour du roi, pour présenter à vos cher amis et autres collègues votre nouvelle anatomie ( oui elle a changé depuis que John est
    passé par là).
    Un Jean-Philippe, vous taquinera dans les cages d’escaliers, ricanant avec débilité déconcertante « hoho..ça va ma petite? ( JP est grand ), c’était bien, hein? hihihi »
    Un Bryan ( toujours petit les Bryan), vous fuiera toute la journée attendant que l’obscurité vienne longer les couloirs, afin de vous glisser un souffle chau dans le coup.
    et enfin un Nicolas, restera toujours l’ami, l’ancien stagiaire que vous aviez connu, simple, cool, et sans affichage particuliers vis à vis des autres. Bref le collègue parfait avec qui vous
    pouvez coucher succintement ou régulèrement.

    Petit conseil inutile pour les non-supersticieux: vérifiez également la compatibilit de vos signes astrologiques avant toute pénétration ( dans les locaux de l’entreprise ).

    Deuxièment: Le colloc

    Ho et Pourquoi pas?? Par temps de froid, de pluie et de verglas, pourquoi donc aller chez la fermière lorsque vous pouver avoir du beurre, l’argent du beurre, la creme, la cuillère, la cremaillère,
    le cul de la cuillère , le tout sans aller chez la cremière??
    Desfois n’est pas coutumes, mais par temps rude, l’abstraction n’est pas forcement une solution.
    Donc détendez vous.. Si la passion laisse place à une courte action, rien n’ empéche par la suite de trouver des solutions!

    Ainsi, vous aurez évidement droit à plusieurs galopées sauvages, mais par contre, je vous prie de ne pas negliger la COMMUNICATION!!!

    De toute façon, si vous ne faites rien, vous mouillerez vos draps à plusieurs reprises en attendat l’instant fatidique pour lui dire ou lui faire sentir. Car , jeune gens , vous le savez autant que
    moi, on s’attache à ce que l’on n’a pas. Et comme l’amitié H-F n’existe pas, et qu’un jour, vous avez cette idée saugrenue avec votre colloc. Autant sautez le pas maintenant que d’attendre moultes
    semaines et mois de frustrations..

    Troisièmement : l’homme casé.
    J’avoue que cette partie sera plus difficile à argumenter. Je serai donc breve et courte ( une image me vient à l’esprit) Bref!
    La fin du monde étant programmée en 2012, cela ne nous laisse plus beaucoup de temps à vivre..
    Je vote donc pour l’égoisme ! Hé oui, élément n°1 de la nature humaine.
    Ainsi, je vote pour prendre ce qui ne t’appartiens pas, MAIS d’une façon démocratique : rire, prise de conscience de l’autre, etc etc.
    PAR CONTRE, tout abus de langage dans la bouche de l’autre, ou tout regard à connotation de strabysme ( cf « jte veux ») en connaissance physique du parternaire adversaire vous enverra directement en
    enfer !!
    Je n’ai point d’argument à ajouter à ce sujet, tout simplement parce que.
    Oui j’ai envie de finir ma phrase comme ça, cela me fait penser à un acte amoureux entre 2 personnes qui s’aime et qui ont envie de partager et de se donner une longue partie de la nuit. Mais c’est
    là que l’homme arrive, il plante son drapeau blanc et vous pensez Echec et Mat, la partie est terminée. Il m’a fait le coup du Berger ( Réussite en 3 coup – temps 6 min).
    Et vous terminez frustrer que le tchoutchou ne redemarre pas… le train s’arrête.. le train fond.. le train perd ses vagons petit à petit. Et vous êtes là, au bord du tunnel.. dans le noir. Sans
    avoir pu faire ce petit voyage..
    Voilà ce que c’est de erminer une phrase, une argumentation par « Parce que ».

    Cordialement

    29 mars 2011

Laisser un commentaire