La Saint Valentin : « bonjour, je suis ton admirateur secret »

admirateur secret… et pour l’occasion, ami lecteur, je t’ai préparé un petit article cucul comme il faut !

Ce blog est vaguement orienté à l’intention des célibataires, certes, mais, cher ami lecteur, si tu t’attends à me voir venir avec mes gros sabots pour t’entendre dire que la Saint Valentin est une fête commerciale pourrie et tout et tout, tu vas être bien déçu.

J’adore la Saint Valentin.

Déjà, j’adore manger au resto, les chocolats, les surprises, la couleur rouge, les prétextes pour faire l’amour, et je trouve que les choses qui vont par paire forment une harmonie indéniable (les chaussettes, les couilles, les promotions « un acheté, un offert ! »). Ce serait une aberration de cracher sur la Saint Valentin dans ces conditions.

Parfois, en pensant à la Saint Valentin, entant que célibataire, je me dis toujours que ce serait le jour idéal que devrait choisir un(e) admirateur(/trice) secret(/ète) pour déclarer sa flamme. Livrez des fleurs, les amis, vous comprendrez !

Livrez des fleurs

Ami lecteur, laisse-moi te conter une petite anecdote de Saint Valentin. Il y a quelques années, je livrais ponctuellement des fleurs pour le compte d’un fleuriste de ma connaissance. La Saint Valentin est un jour particulièrement intense pour les artistes de la fleur et requière parfois, un peu d’aide extérieure. J’étais donc exceptionnellement dépêché pour participer à la fourmilière en faisant quelques livraisons dans la ville. Je livrais généralement à des femmes de tous les âges, de toutes les classes sociales, toutes sortes de bouquets, de la cinquantaine de roses rouges, à la minuscule composition piquée dans la mousse. Les fleurs c’est universel. Mais c’est un schéma récurant qui m’a frappé :

Je sonne à la porte, la femme ouvre, me voit sur le palier avec un bouquet de fleurs à la main, je la salue, je lui demande si elle est bien Mme/Melle Machin, c’est elle, je lui demande de me signer l’accusé de réception et là … LA elle me demande « … mais c’est de la part de qui ? …».

C’est à cet instant que mon cerveau ne comprend pas ce qu’il se passe, plante, reboot, replante, et m’envoie tout un tas de réponses débiles (« comment veux-tu que je le sache, tu m’as pris pour ton agence entremetteuse ? » ; « alors comme ça, tu ne sais plus qui tu séduis, coquine ! » ; « mais on s’en fiche, tu as de jolies fleurs à l’œil ! Enjoy ! »; « c’est de la part du curé mais il voudrait éviter que ça se sache » ; « à voir comme tu es moche, je me posais justement la question … tes parents pour s’excuser de t’avoir faite si laide peut-être ? » ; « c’est de ma part, on n’offre pas assez de fleurs aux inconnus de nos jours »  …) mais généralement, il y a une carte, et je lui dis que la réponse à sa question se trouve peut-être dedans. S’il n’y en a pas, eh bien … et bien, c’est là que c’est intéressant.

« Je suis ton admirateur secret »

Quand j’étais enfant, mes cousines avaient un jeu de société dont le but était de deviner qui était son admirateur secret. Il y avait un gros téléphone rose bonbon duquel sortait une voix masculine qui donnait au compte goutte des indices « bonjour, je suis ton admirateur secret et j’ai les cheveux bruns » ou quelque chose du genre, jusqu’à ce que l’on ait assez d’informations pour savoir qui c’est. Il faut alors l’appeler et si c’est le bon, la voix dit « Bonjour, je suis bien ton admirateur secret, tu as gagné ».

73454683

Ce jeu (véhiculant des valeurs et des principes moraux discutables à notre jeunesse) était destiné aux petites filles. De quoi stimuler leur imagination en leur faisant croire qu’elles sont des princesses, des filles tellement irrésistibles qu’elles sont courtisées par des inconnus tous plus beaux les uns que les autres. Un doux rêve, un fantasme d’enfant ? Pas simplement, car ce jeu est toujours excitant dans une vraie vie d’adulte.

Dans la vraie vie d’adultes, j’imagine Mme Machin lire la carte et découvrir que celui sur qui elle a jeté son dévolu est également fou d’elle. « Bonjour, je suis ton admirateur secret, signé John de la compta ». Ils peuvent alors vivre leur amour au grand jour est être heureux à jamais.

Quoi que ça peut aussi être flippant. J’imagine Mme Machin trouver sur la petite carte « Bonjour, je suis ton admirateur secret, je t’espionne quand tu vas promener ton chien et te suis dans les rayons du supermarché quand tu fais tes courses … au fait, j’adore ton nouveau rideau de douche, on voit mieux au travers que le précédent ».

Mais en l’absence de carte, je pense que Mme Machin a surement ressentit un peu de tout ça. Elle a dû flipper en se demandant qui c’est (Un homme fou ? Ou pire, un homme moche ?), elle a dû être heureuse en imaginant que ça vient peut-être d’un homme qu’elle apprécie particulièrement, et elle s’est sentie princesse : son égo s’en est trouvé flatté comme jamais.

Une histoire pathétique

Ami lecteur, je vais te faire un aveu, je sais de quoi je parle car j’ai moi-même vécu un épisode similaire absolument risible. Je reçus un beau jour un SMS d’un numéro que je ne connaissais pas en 06blablablabla où il était écrit « jeee t’aaiiiiiiimmmeee !!!!! » avec plus ou moins de « e » de « a » de « i » de « m » et de « ! ». De nature sceptique, je répondis, non sans humour, que je voulais bien [qu’on m’aime] mais à condition de savoir de qui était ce message. « Il/elle » me répondit alors qu’il était « un(e) admirateur(/trice) secret(/ète) » (véridique !).

J’y ai pensé vaguement les temps qui suivirent, retournant le problème dans mon esprit génial quelques fois, menant des investigations subtiles, évaluant les suspects potentiels, et les innocentant les uns après les autres (trop timide, en couple, me hait, en couple, j’suis pas son type, en couple, j’suis pas son type, n’est plus en France, n’a pas de téléphone, pourvu que ça ne soit pas lui/elle etc …). Rien. Aucune conclusion satisfaisante. Il aurait fallut une interaction directe mais ça ne m’intéressait pas : le jeu était bien plus drôle ainsi.

Je pourrais arrêter là mon récit car je viens de t’en livrer les éléments les plus intéressants … Bon, j’imagine que tu es encore en haleine, je te raconte la fin inutile et bête :

Finalement, en un éclair, mon esprit génial s’est activé pour me livrer la solution la plus évidente … et la plus décevante : ce message ne m’était simplement pas destiné. J’avais acheté cette nouvelle carte SIM moins de deux mois avant de recevoir ce SMS, le numéro devait être celui d’une personne qui avait un(e) admirateur(/trice) secret(/ète) (ou un ami avec de l’humour) qui n’avait pas mis les coordonnées de cette personne à jour.

Ça n’est pas ma seule histoire de ce type, mais les autres sont nettement moins épiques, car mes investigations ont rapidement abouties.

Tout ça pour dire que cette situation est grisante, cet instant où on ne sait pas qui c’est. Ce champ des possibles infini grâce auquel on imagine que ça puisse être n’importe qui. Avoue, ami lecteur, amie lectrice, que toi-même tu adorerais imaginer un(e) bel(le) inconnu(e) te dire via un téléphone rose bonbon « Bonjour, je suis ton admirateur(/trice) secret(/ète) et j’aime la Guinness », pour que tu puisses exclure toutes les autres belles gens qui boivent de la menthe à l’eau, du lait fraise ou « Bonjour, je suis ton admirateur(/trice) secret(/ète) et j’ai d’énorme attributs sexuels » ou que sais-je.

J’aurais bien aimé ouvrir ma porte de bon matin un 14 février pour m’entendre dire « Bonjour, vous êtes The Scientist ? J’ai une livraison pour vous … » avant de recevoir un poulet mort en offrande.

Ami lecteur, j’espère que cet article cucul ne t’a pas dérouté, mais parfois il est bon d’être un peu rêveur. On me dit que pour le prochain article il faudra que j’enlève un « cu » … je ne comprends pas cette forme d’humour. Amie lectrice, pense à moi en recevant ton bouquet d’un inconnu et, s’il te plait, ne demande pas au livreur qui t’a fait envoyer ces fleurs.

En attendant, je t’invite à laisser tous les messages d’amour à mon attention ou autres histoires avec un(e) admirateur(/trice) secret(/ète) dans les commentaires, sur la page Facebook du blog, ou sur twitter (@singlexperiment). Je te souhaite une belle Saint Valentin, que tu sois en couple, à nager dans le bonheur, ou pas moins heureux seul, à rêvasser sur ton champ des possibles.

5 commentaires pour “La Saint Valentin : « bonjour, je suis ton admirateur secret »

  1. j'en suis une !

    Hi de nouveau ^^ Oui en effet, il y a une suite mais toujours pas de fin.
    J’ai fait quelques autres plans après cela. Entre autres, déposer une fleur sur sa voiture puis me cacher avec mon meilleur ami pour voir sa réaction.
    J’avais aussi mis une carte avec un petit truc pour qu’il devine que c’était moi.
    C’était assez étrange parce que j’ai réellement eu l’impression de vivre une scène sortie tout droit d’un livre.J’étais loin et il faisait noir, mais je sais qu’après avoir pris la fleur, il est resté un moment sur place à l’observer. Puis ce n’est qu’une fois rentré dans la voiture qu’il a enfin regardé la carte.
    J’avais pris un renoncule.
    Quelques jours après, je lui ai envoyé un lien menant à la signification de la fleur, sur facebook, et ce qu’elle exprime dans le langage des fleurs. « Un charme radiant et une beauté intérieure et extérieure » comme disait le site, avec une jolie photo de renoncule pour conclure.

    Je ne sais pas trop comment expliquer ce qui m’arrive. J’analyse tout maintenant, et si jamais il lui arrive de croiser mon regard en classe ou de me sourire, de plaisanter avec moi, je me mets à me demander s’il sait, s’il ne sait pas. Et c’est cette incertitude que j’adore.

    Le problème maintenant, c’est que j’ai bien envie de lui montrer discrètement que c’est moi ! J’avais pensé à le dire dans le plus parfait silence à la fin de l’année. Il m’aime bien en tant qu’élève et je suis de nature enjouée et excentrique. Je pensais donc, en toute simplicité, et avant de partir vers les vacances, pendant que nous sortirons tous de classe, aller vers lui et poser sur son bureau un renoncule peut-être avec un ptit regard complice et un : « passez de bonnes vacances monsieur !  »

    Quand j’ai magnigancé ça, j’ai trop ri en imaginant son expression ! Mais, autour de moi, on ne croit pas au rêve et à la magie, comme tu dis si joliment. Et ça me pousse à m’inquiéter. On ne comprends pas trop pourquoi je fais ça. Plus j’écoute les gens, plus je me demande si ce que je fais a un sens moi-même. On me dit que ça ne mènera à rien, mais je sais déjà cela. Ce qui m’importe c’est d’avoir fait vivre à quelqu’un et à moi-même quelque chose d’amusant et de mystérieux qu’on gardera dans nos mémoires. Enfin, je ne suis plus sûre de rien.
    Je finirais peut-être par rester dans l’ombre parce que j’hésite de plus en plus !
    Ce n’est pas simple d’être une admiratrice secrète x) !

    27 avril 2013
  2. j'en suis une !

    Hello toi ! Voilà, j’aimerais te dire qu’il ne faut pas perdre espoir. Ce genre de choses arrive et la preuve… Je suis moi-même l’admiratrice secrète de quelqu’un.
    J’ai 20 ans, et toutes mes dents. Et j’ai toujours été une grande romantique. Cette année quelqu’un a débarqué dans ma vie. Mon professeur d’architecture, un homme de 20 ans mon aîné, et au début je ne pouvais le supporter parce que pour moi, il s’agissait de quelqu’un qui ne se prenait pas pour peu de chose (incroyablement beau, yeux miel, les filles l’adorent.. etc) … Pourtant, il a su prouver par sa patience, sa gentillesse et ses explications intéressantes qu’il méritait toute ma considération. Et cet homme, a soudain pris une importance énorme à mes yeux lorsque j’ai déniché un de ses livres à la bibliothèque et que je l’ai lu…Alors je l’ai trouvé sur facebook, et je lui ai envoyé sur un coup de tête une acrostiche que je m’étais amusée à écrire, dans laquelle
    j’exprimais mon admiration. Pour le regretter ensuite bien sûr. Je ne te raconte pas comment je me suis rongée les ongles en attendant une réponse. Je me suis traitée de gamine tellement de
    fois.
    Mais quelque chose de pire que tout est arrivé. Il a lu l’acrostiche. Ca m’a mis le « seen by etc ». Mais.. Il n’a pas répondu.
    Et c’est ainsi que ça a commencé. J’ai juste voulu susciter une réaction, ou prouver que cette acrostiche n’était pas une plaisanterie. Je me suis retrouvée à m’imaginer des scènes farfelues où je lui montrais bien que quelqu’un l’appréciait effectivement.
    DONC.. :$ Le dernier jour d’université avant les vacances de Noel, je suis arrivée en classe avec, cachée dans mon sac, une enveloppe beige A4. Dans cette dernière j’avais mis (tu ne vas pas me croire)un portrait de lui que j’avais dessiné. (je dessine très bien fort heureusement.)
    Pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. Je crois que j’en avais juste assez d’un monde où personne ne rêve ou ne fait ce genre de folies.. !
    J’avais mis mon et ma meilleurs amis au courant, et le plan était de mettre l’enveloppe sur son bureau en douce.
    Une fois ceci fait, nous nous sommes éloignés. En général quand mon prof arrive en classe, il s’assoie sur son bureau, et personne ne vient le déranger pendant qu’il sort ses feuilles.
    Cette fois, il est resté debout. L’enveloppe avec son nom trônait en plein milieu de la table. Et toute la classe a décidé d’aller faire un cercle autour de lui ! Moi qui m’étais imaginée un truc discret je paniquais dans mon coin. C’est alors qu’il a remarqué l’enveloppe.
    « C’est pour moi ? » S’est-il étonné en haussant les sourcils et tendant sa main pour s’en emparer. « qu’est-ce donc ? Vous me faites un cadeau de Noel ou quoi ?  »
    La classe intriguée a fait non de la tête.
    Il a alors vu le dessin, et tu aurais vu son incompréhension.
    « Woah, mon portrait ? C’est vraiment très bien fait.. » (mih mih… Je suis trop forte, il le fallait bien pour le passer à ce concours) »Mais je ne comprends pas ».. J’avais mis une petite carte qu’il a enfin aperçue.
    Il l’a ouverte, et elle disait à peu près:
    Pour ta gentillesse, ta patience, ton intéret pour la nature, les arbres, l’architecture des handicapés, etc, Merci ! Avec une signature: La fille à l’acrostiche.
    Il a eu le plus incroyable sourire au monde. Ca a causé un brouhaha général, tout le monde a demandé à voir le dessin et à obtenir des éclaircissements.
    A quoi il a répondu « C’est un secret » :)
    Deux jours plus tard, il a changé sa photo de profil sur facebook, et a mis mon dessin !
    20 likes et moi, je suis trop contente tout le temps, c’est trop bête !
    Allez, je ne t’ennuie plus, sachant que j’ai fait tellement d’autres plans après ça.. :) J’ajoute juste qu’il est très important d’ajouter une touche de mystère et de romanesque à notre vie et à
    celle des autres. Vraiment !

    14 avril 2013
  3. the scientist

    Salut amie lectrice,
    Merci beaucoup pour ton commentaire qui est une jolie histoire emprunte de magie et de rêve. N’hésite pas à nous en dire plus si, par hasard, elle avait une suite. C’était très plaisant à lire !

    18 avril 2013
  4. un admirateur secret

    JEee t’aaaaaiiiiiiimmmmmmmmeeeeeeee !!!!!!!!

    16 février 2012
  5. the scientist

    J’aurais bien regretté que personne ne fasse la blague. Merci ami(e) lecteur(/trice) !

    17 février 2012

Laisser un commentaire