Comment reconquérir quelqu’un

Ami lecteur, tu es un petit être fragile et faible. Et la vie, dans les méandres de son merdier émanant du gros intestin d’une vache sacrée, dans son infini flou artistique peint par un singe savant et dans son injustice admise par les plus grands sages, t’a mis face à un problème délicat.

Peu importe comment s’est finie votre histoire, elle fût et n’est plus. Peu importe depuis combien de temps, peu importent tes motivations mais voilà que tu souhaites retrouver ce qui fût ton « nous » avec l’une tes conquêtes figurant au top 5 des personnes qui ont piraté ton cœur.

Est-ce une bonne idée ?

Je vais faire court : non. Mais bon, je ne crois pas que mon avis soit requis. Ce n’est pas grave, je le donne tout de même, c’est plus fort que moi, c’est mon blog et je fais ce que je veux.

Cher ami lecteur épris, si votre histoire d’amour est finie c’est certainement pour nombre de raisons. Recréer les mêmes échecs est passablement stupide et vide de sens. Mais ma foi, si tu as besoin de te le prouver à nouveau, je ne vais pas t’en empêcher ! Certains sont longs à la détente, il faut qu’ils apprennent de leurs erreurs … quitte à les reproduire. Rien que pour ça, ça n’est pas un mal.

Avant toute chose

Une reconquête, pour qu’elle ait des chances d’être efficiente, doit se faire dans un processus sain émanant d’une profonde et réelle volonté de « changer » ce qui n’a pas marché, et un sérieux désir mutuel que cette fois ça marche.

Ami lecteur, pour se faire,  je te propose la version old-school : mets tes lunettes, ton crayon en bouche, saisis ferment un bloc-notes vierge prêt à accueillir la longue liste des choses qui auraient dû/pu se passer autrement pour qu’entre toi et l’Autre ça marche. Tu feras turbiner ta mémoire, tes cellules grises et ton esprit d’analyse. D’une main fébrile tu n’auras qu’à passer en revue vos diverses difficultés plus ou moins surmontables. A chaque problème une solution que tu t’efforceras de trouver, quoi qu’il en coûte.

A défaut d’un plan d’attaque digne de ce nom, tu prendras peut-être conscience que ton projet de reconquête n’est qu’un vague caprice menant à un nouvel échec. Certaines personnes ne sont simplement pas faites l’une pour l’autre, voilà tout.

Ou au contraire tu ouvriras les yeux sur tes erreurs, les vôtres, et ce qu’il convient de faire pour ne pas en arriver là à nouveau. Saches que tu pourras alors entretenir un vague espoir si et seulement si chaque problème, soucis ou bug dans la matrice a effectivement une solution acceptable.

Il faut également s’assurer que toi-même et ton ami(e) aillez vécu suffisamment de choses depuis votre rupture pour espérer avoir vraiment changés en vos fors intérieurs. Vous devez être prêts à ne pas regretter votre liberté actuelle, votre champ des possibles est immense et vous allez choisir de le réduire pour quelque chose de déjà vu … ça a intérêt à en valoir vraiment la peine.

Comment ?

Venir la gueule enfarinée, un matin, couvert de rosée n’est peut être pas l’idéal.

Si l’Autre est encore accroché à toi, et que tu n’as qu’à claquer des doigts pour l’avoir ça n’est pas l’idéal non plus … et ça n’est d’ailleurs pas une reconquête en ces termes !

Bon, les bases sont posées. Déjà que cette idée de retourner avec l’Autre est saugrenue, autant faire les choses proprement.

Sache cher ami que pour que ça marche vraiment pour de bon, tu devras tout recommencer à zéro. A l’aube de votre nouvelle histoire, tu seras un être neuf, débarrassé des poids morts qui ont conduit à ton premier échec, lavé de ce qui a pu te faire défaut la première fois.

Mais malgré ça, tu seras face à un élément dont la gestion pourra s’avérer délicate et qui pourra constituer un obstacle dans ton plan de reconquête : l’Autre.

Gérer l’Autre pourra s’avérer complexe. A plus forte raison si c’est toi qui l’a quitté(e), dis toi que tu t’imposes de toi-même dans sa vie alors qu’il/elle a bien dû parvenir à faire sans toi tout le temps que vous avez passé loin l’un de l’autre. En gros dis-toi que ta démarche est celle d’un sale égoïste Tu devras lui montrer que toi/le contexte/les « choses » ont changé. Que si l’Autre t’a quitté pour certaines raisons, tu as bel et bien changé ; que si tu as quitté l’Autre les éléments qui ont guidé ton choix à une époque n’ont plus lieu d’être. Bref, tout a changé, vos erreurs appartiennent au passé, pourquoi ne pas retenter le coup dans le présent pour construire un autre futur ?

A ce stade de la lecture, avoue-donc, ami lecteur, que même toi, tu aurais envie de te remettre avec moi si je te faisais une telle déclaration.

Regagner sa confiance, reconstruire une relation digne de ce nom prendra du temps voilà pourquoi il faut, cher lecteur persévérant, que tu sois grandement motivé et indubitablement certain de ton coup.

Pars du principe que tout est à refaire. Qu’à l’aube d’une reconquête, tu vas devoir être prêt à gagner le cœur de l’Autre comme la toute première fois.

Inconvénients

Ce sera même plus difficile que la première fois car il faudra pouvoir faire table rase du passé, il faudra savoir passer l’éponge sur quelques colères, quelques frustrations, quelques tristesses, réduire quelques fractures et panser quelques plaies … la liste sera longue, tu verras.

Avantages

Bien sûr tu as un avantage non-négligeable, tu connais déjà ton sujet dans les grandes lignes : tu connais déjà l’Autre, ses goûts, ce qu’il/elle aime ou n’aime pas en général et chez toi. Sers-toi de cet atout incontestable.

Cet avantage ne peut pas tout compenser face à l’échec de votre première relation, mais c’est un bon début.

Manipulation

Petit ingrédient secret spécial du chef, rien que pour toi, cher lecteur fidèle. Toi qui connais les méandres de ce blog par cœur, tu sais combien mon âme est vile et combien j’aime, ponctuellement, partager avec toi les techniques les plus affligeantes dont est capable l’humain dans sa toute puissante ignominie. Je t’en avais livré un florilège bien senti déjà ici. Je t’en propose un nouvel exemple délectable de ce pas.

Use donc et abuse donc de tes avantages sur le terrain de la reconquête. Une astuce basique mais efficace consistera à rappeler à l’Autre de bons souvenir de vous, de votre vie ensemble, de votre rencontre. Parle à son cœur mou en y enfonçant quelques pieux, en brandissant quelques crucifix et en balançant quelques litres d’eau bénite afin d’exorciser ses réticences et ses barrières auto-défensives. Les phrases clé commenceront par « tu te rappelles … » ou « je me souviens de … » et là tu attaques dans le vif avec de doux souvenirs idylliques, teintés de lumière chaude et de fragrances sucrée enivrantes. Si l’Autre commence à vomir une bouille verte, c’est un bon début. Toi qui connais ses faiblesses, et ce que l’Autre aime chez toi, tu n’auras pas de mal à dénicher quelques failles dans lesquelles creuser pour l’accrocher à nouveau à toi. Le souvenir de séances de sexe mémorables, les expériences communes, les aventures remarquables, que sais-je, il y a une infinité de biais par lesquels tu peux achever ses derniers blocages démoniaques. Sa tête fait un tour de 360° sur elle-même ? Je crois que tu touches au but.

Autre technique vile et radicale consiste à générer  chez l’Autre un vilain défaut auquel nous sommes tous enclins : la jalousie. Se montrer avec un/une autre (sans pour autant que ce nouvel autre soit forcement ta nouvelle conquête) juste pour générer l’effet de l’intérêt multiple induit par l’intérêt unique dont j’avais développé pour toi, ami lecteur passionné, la stratégie détaillée dans l’article  Be my wingman.

Dans cette même logique, il est souhaitable que tu aies une vie bien remplie, que tu ne sembles pas avoir tant « besoin » de l’Autre, bref, encore une fois, que tu ne sois pas en demande. N’hésite donc pas à avoir des activités que l’Autre aurait aimé partager avec toi à l’époque où vous étiez encore ensemble. Tu les connais ces activités, jouis-en jusqu’à plus soif et, bien sûr, fait savoir à l’Autre de façon subtil que ça aurait pu être avec lui/elle … et pourquoi pas même, si tu es vraiment perfide, que tu regrettes qu’il/elle ne soit pas avec toi pour partager ça.

Le pompon, si tu es régulièrement en contacte avec l’Autre, n’hésites pas à lui faire croire qu’il/elle n’aura pas mieux que toi dans sa vie. Que tout ce qui lui arrivera après, toutes les personnes qu’il/elle pourra rencontrer ne lui offriront jamais un dixième du bonheur qu’il/elle pourra avoir avec toi.

Enfin, dernière technique vile et sournoise, dont tu peux abuser si par chance c’est ton cas : bien s’entendre avec ses ex-beaux parents et/ou les meilleurs amis de l’Autre est une stratégie efficace. Si tu te fais bien voir par son entourage, ce dernier pourra plaider ta cause. Si tu joues convenablement tes cartes, il ne manquera pas de rabâcher à l’Autre combien tu étais génial et combien l’Autre était bien avec toi.

Voilà grossièrement quelques techniques sournoises basiques et gratuites. Cher lecteur, si tu es prêt à les utiliser, je t’invite à te regarder dans un miroir et à t’insulter copieusement.

Si tu te sens l’âme créative, je te propose de laisser en commentaire ou sur la page facebook du blog tes techniques personnelles favorites, tes remarques, tes pensées intimes, ta liste de courses. Comme toujours, toute production, même vaguement gracieuse est la bienvenue.

Ami lecteur, tu l’as compris, je ne tiens pas à t’encourager vers cette voie de la reconquête. Mais si c’est réellement ce que tu veux, je ne te souhaite qu’une chose : que tu ne mènes pas l’entreprise seul et que l’Autre soit également entrain de se demander comment il pourra te reconquérir à l’instant où tu lis ces lignes. Elle doit être là la clé de la réussite.

Laisser un commentaire