Comment piquer celui ou celle d’un(e) autre ?

comment piquer celui ou celle d'un(e) autreL’herbe est-elle plus verte dans le pré du voisin qu’il t’en prend l’envie d’en brouter le gazon ? Tu ne peux t’empêcher de regarder dans l’assiette de ta voisine avec convoitise, comme elle se régale d’une portion bien plus conséquente de saucisse servie avec sa paire de patates chaudes ? Qu’à cela ne tienne, les amis, nous allons ici décrypter le pourquoi du comment … et surtout, le comment faire !

Ami lecteur, tu promènes ton corps solitaire sur les rives, le regard vague. A l’instar de l’orage qui s’annonce et dont le vent crée des ondes irrégulières à la surface de l’eau, tes pensées se bousculent sans cesse et s’animent des concepts philosophiques que ton génie brillant développe en permanence, comme à son habitude, lorsque tu te promènes sur les quais. Soudain, un ange passe à portée et te sourit, t’inondant de lumière, t’irradiant de chaleur. Tu sens la félicité t’emplir … et le disque déraille violemment quand tu le vois, main dans la main avec un(e) autre. Soudain, il pleut.

Eh bien oui, ta cible est déjà prise.

Mais tu es un guerrier. Tu ne te laisses pas démonter si facilement, et c’est seulement en tentant ta chance que tu seras à même de faire définitivement une croix sur tes espoirs. Tu vas donc te battre comme l’être primitif qui souhaite s’attirer les faveur de sa future moitié.

Que le meilleur gagne

Enfin, « que le meilleur gagne », ami lecteur, tu pars avec un certain handicape : ta cible est déjà sous l’emprise d’un(e) autre ! Vous ne lutez pas à armes égales et si tu veux la jouer fairplay, tu vas te faire littéralement laminer, défoncer, piétiner comme une déjection canine sous un soulier gauche et ça ne te portera pas chance. Qui plus est, ta cible aura une bien piètre opinion de toi, tu seras la chaudasse de service ou le mort-de-faim du coin. Le risque majeur étant qu’une partie d’un membre antérieur de ton/ta rival(e) ne vienne s’écraser sur ta face. Non, piquer celle ou celui d’un(e) autre demande beaucoup de finesse et n’est pas gagné d’avance.

Prendre la température

Idéalement, mieux vaut être l’ami asexué du couple ou du moins, de ta cible. Il y a plusieurs façons d’être asexué aux yeux des individus de sexe opposé, ou en tous les cas, que tu ne sois pas considéré comme un(e) rival(e) pour l’individu de même sexe, ni comme chasseur/se pour ta cible. Il faut donc pour cela :
-être en couple
-être homosexuel
-être handicapé
-s’intéresser ouvertement aux individus de sexe opposé devant sa cible mais surtout pas à ta cible
-être très moche … mais pour ce dernier point, je sais que tous mes lecteurs sont des gens beaux et brillants … comme il ne concernera personne susceptible de lire ces pages, évinçons-le d’emblée.

Prétend-donc, au choix, à l’un ou l’autre de ces statut et comporte-toi en accord avec ton choix. Ce sera dans ces instants-là que tu ne regretteras pas l’année passée dans la classe Mme Bolino à réciter des extraits de pièces de théâtre devant tes camarades. Enfin, tes talents d’acteurs seront utiles à ton quotidien.

Tu es à présent asexué (du moins tu ne sembles constituer une menace pour personne) et ainsi, tu peux infiltrer l’environnement proche de ta cible avant de l’infiltrer tout court.

Dans les confidences du couple, tu sauras tous les petits secrets, les petites cachotteries, les petites frustrations quotidiennes, de l’un et de l’autre et les défauts de ton/ta rival(e).

Etre tout ce que l’autre n’est pas

C’est une règle de base pour piquer la moitié d’un(e) autre. Maintenant que tu as parfaitement ciblé les lacunes du couple, ce qui manque à ta cible, ses besoins, ses faiblesses, ce qu’elle recherche chez un individu de sexe opposé, tu vas t’employer à être meilleur(e) que ton/ta rival(e).

Avoir les qualités que ton/ta rival(e) n’a pas, et aucun de ses défauts

« Ah oué, John pisse dans le lavabo ? Moi je ne fais pas ce genre de choses » ou bien « mmh, j’ai appris que Cindy n’aimait pas trop quand tu faisais des soirée match/bières/pizzas avec tes potes … c’est dommage, moi j’arbitrerais volontiers vos concours de rots ! ».

Etre dans les confidences

Souviens-toi de cet article La béquille, tu seras la béquille de l’ombre, l’oreille attentive, le/la confident(e) de ta cible, certes, mais également de ton/ta rival(e).

De ta cible tu seras la bonne âme qui écoute, qui réconforte, qui console, à qui elle peut parler quand elle ne souhaite pas parler à sa moitié comme cela arrive parfois dans le couple … bon, ok, pas forcément les couples idéaux, mais qui n’a jamais envie de se plaindre de temps à autre de sa moitié ? Hein ?

De ton/ta rival(e) tu écouteras les complaintes également, les confessions qu’il/elle te livreras sans honte, car toi aussi tu es un(e) homme/femme et tu seras à même de le/la comprendre. Pourquoi perdre ainsi ton temps ? En vue de nourrir le point stratégique suivant …

Cracher sur l’ennemi(e) pour lui piquer sa moitié

Tu as bien pris des notes lors des confidences de ton/ta rival(e) ? Bravo, tes efforts vont payer, dès lors que tu balanceras à la face de ta cible tout le mal que sa moitié pense d’elle ou lui fait. Et Paf !

« Eh, John, tu savais que Brenda avait embrassé Brandon à la soirée de Stacy ? … oh elle s’en veut tu s … » mais John est déjà parti exiger des comptes à Brenda et tu n’as qu’à patienter sagement et attendre ton heure, tapis dans l’ombre. Nourris-toi tu sang des rats pour t’occuper.

« Cindy, tu es magnifique aujourd’hui, je ne vois vraiment pas pourquoi Stephen dit que tu as grossi comme une vache sous cortisone depuis que vous êtes ensemble ». Cindy pleure et insulte Stephen ? Bravo ! Saigne donc un chaton sur l’Autel des Ombres pour fêter ça dignement !

Voilà, nous avons fait le tour des mécanismes subtiles que tu peux mettre en place, mais gardons en tête quelques détails. Amie lectrice, ne sous-estimes jamais le pouvoir d’un superbe décolleté sur ta cible qui, après tout, n’est qu’un homme. Ami lecteur, ne sous-estimes pas le pouvoir de quelques shots dans une ambiance festive pour emballer ta cible, l’air de rien, c’est d’ailleurs même pas dit qu’elle s’en souvienne par la suite.

Enfin, pour piquer celle ou celui d’un autre, il y a une dernière solution : être séduisant et brillant … et surtout, être au bon endroit au bon moment.

Laisser un commentaire